Webinaire de l’OOAS sur les expériences nationales d’adoption de l’appel à l’action

Le 1er février 2021, l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS) a organisé un webinaire, en collaboration avec l’UNICEF et l’IFPRI – Transform Nutrition West Africa qui a réuni plus de 100 participants de la région. L’objectif du webinaire était de partager l’expérience des pays dans l’adoption de l’appel à l’action (AAA) lancé il y a un an, à la suite du forum sur les données Ensemble pour la nutrition[1], et qui exhortait les pays à investir davantage dans la chaîne de valeur de données nutritionnelles.

Les représentants des gouvernements du Liberia et du Kenya[2] ont présenté leur expérience dans la mise en place de leur système d’information en nutrition. Ils ont insisté sur leur rôle majeur de leadership, en tant qu’autorité gouvernementale, dans la coordination des acteurs multisectoriels tout au long de la chaîne de valeur des données nutritionnelles.

Par ailleurs, la partage d’expérience des pays ayant participé au forum sur les données de 2020 (Burkina Faso, Togo, Niger, Nigeria, Sénégal, Mali, Liberia, Côte d’Ivoire, Cape Verde et Ghana) a démontré l’effet catalytique du processus participatif de l’appel à l’action pour le renforcement de la chaine de valeur des données dans ces pays. Parmi les défis majeurs rencontrés par les pays, nous retenons le manque de financements durables, la faible numérisation de la collecte de données, le peu de participation des secteurs autres que celui de la nutrition, une forte rotation des personnels impliqués et le peu de formations autour des données sanitaires dans les institutions académiques.

Au cours des débats, deux exemples ont été partagés sur la manière de répondre à l’appel à l’action. Le premier concernait l’utilisation de preuves scientifiques pour éclairer les prises de décisions et la formulation de stratégies, et a été illustré par l’initiative de campagne régionale « plus fort avec le lait maternel exclusif » menée par l’UNICEF et A&T. L’objectif étant le renforcement de l’allaitement exclusif au sein. À ce jour, l’initiative a été mise en œuvre dans 17 pays de la région.

Le second exemple concernait l’importance de l’harmonisation des données. Le leadership régional de l’OOAS a été reconnu comme essentiel dans le suivi de la performance et la mobilisation des ressources au sein des pays membres. À cette fin, l’initiative OOAS-USAID en cours, visant à créer un observatoire régional de la nutrition servant de centrale de données pour la collecte, la synthèse, l’analyse et la diffusion d’informations de qualité sur la nutrition et la sécurité alimentaire dans la région a été mentionnée.

Le Nigeria a partagé son expérience dans l’utilisation de l’appel à l’action pour assurer le leadership dans le développement et la mise en œuvre de stratégies coordonnées pour les données en nutrition et investir dans le renforcement des capacités autour de chaque étape de la chaîne de valeur de données.

L’amélioration de la célérité dans la mise à disposition des données, en vue d’éclairer une prise de décision rapide en réponse à une crise soudaine, comme la pandémie de la Covid-19, a été reconnue et illustrée par l’expérience du Kenya dans la crise post-électorale de 2007.

Continuer à donner des moyens aux parties prenantes, y compris dans des secteurs autres que la nutrition, notamment le renforcement des compétences dans la collecte, l’analyse et l’utilisation des données nutritionnelles a été également reconnu comme nécessaire à l’amélioration de la chaîne de valeur de données à l’échelle du pays.

Dans le futur, l’OOAS et les partenaires de collaboration continueront à soutenir les pays dans l’adoption de l’appel à l’action. Une étude de suivi du forum sur les données, de son utilité et des résultats connexes sera organisée. Aussi, l’OOAS va continuer ses efforts pour la mise en place d’un observatoire de la nutrition qui permettra de suivre les indicateurs nutritionnels et renforcer les capacités des pays de la région dans la chaîne de valeur des données.

Un résumé des questions et réponses du webinaire est maintenant disponible.

Auteurs : Barbara Baille1, John Ntambi1, Roos Verstraeten2 et Namoudou Keita3

1UNICEF-WCARO

2Organisation Ouest-Africaine de la Santé

3IFPRI-TNWA

[1] Toutes les informations sur cet événement sont disponibles ici https://westafrica.transformnutrition.org/event/together-for-nutrition-west-african-data-forum/

[2] Le Kenya était un invité spécial du webinaire pour un partage d’expérience concernant la mise en place de son système d’information sur la nutrition.